Le jalon d’une vaste expansion : le lieu où tout a commencé.

Le 17 décembre 1965 fut posée la première pierre qui témoigne de plus de 50 années de réussite d’Union Investment dans le monde de l’immobilier. Cette date marque la création à Hambourg d’une société dénommée CO-OP Immobilien-Fonds Verwaltungs AG, dont l’activité initiale est la construction des magasins de vente au détail. Viendront ensuite des investissements dans d’autres secteurs et d’autres lieux. À cette époque, personne n’aurait pu prévoir combien les fonds communs de placement immobilier allaient devenir prisés, tant au niveau national qu’international.

D’après un extrait du registre local du commerce publié le 9 mars 1966, « l’objet social [était] de mettre en place et de gérer des fonds immobiliers en son nom propre mais séparément de ses propres avoirs, pour le compte de tiers. Capital social : 1.000.000 DM. Le conseil d’administration se compose de deux personnes. »
Les unités du fond immobilier CO-OP (actuellement Unilmmo: Deutschland) établies le 1er juin 1966 étaient essentiellement commercialisées via la Bank für Gemeinwirtschaft (BfG), fondée en décembre 1965, par des banques privées et des banques tierces.

En 1980, la société est renommée DIFA (Deutsche Immobilien Fonds AG). Depuis la réorganisation de la structure de propriété de DIFA en 1987, les unités du fonds sont vendues exclusivement par l’intermédiaire du réseau bancaire des Volksbanken Raiffeisenbanken. À l’origine,  la société investissait essentiellement dans les sites développés et non-développés acquis sur le marché libre, ou entrant dans la composition des biens immobiliers détenus par les coopératives de consommateurs. La société DIFA a également entrepris la construction et la modification de magasins et autres installations exploitées par les coopératives. Parmi les actionnaires de la société, les instituts centraux des coopératives de consommateurs et l’Association des coopératives allemandes de consommateurs (BfG).

pierre angulaire
Pierre angulaire
Croissance lente mais régulière en début de parcours

Jürgen Ehrlich, qui a pris sa retraite au printemps 2003 après trente-huit années passées chez DIFA AG, rappelle qu’à l’époque, « il [était] difficile d’imaginer que cette forme de placement continuerait de jouer un rôle si important dans le secteur de l’investissement. » En 1965, l’objectif était tout simplement de soutenir le développement des magasins par les coopératives de consommateurs. C’est ainsi que la première acquisition d’un bien immobilier par DIFA AG fut celle d’un vaste magasin - précurseur des supermarchés d’aujourd’hui.

On pourrait le considérer aussi comme l’ancêtre des projets immobiliers à usage mixte des CityQuartier et StadtQuartier comme Riem Arcaden , qui contribuent largement aujourd’hui à la stabilité du fonds immobilier ouvert de la société. La valeur de ce premier grand magasin était de 135.000 DM, et il fallut trois ans au CO-OP Immobilien AG, à partir de sa création, pour lever 100 millions de DM auprès de ses investisseurs. « Les fonds immobiliers ouverts allemands enregistraient une croissance régulière, mais pas spectaculaire : les biens immobiliers restaient des actifs sous-estimés. » explique Jürgen Ehrlich. À l’issue de nombreuses phases de développement, et après avoir réussi à surmonter diverses crises dans le secteur de l’investissement immobilier, la société est, fin 1965, solidement établie en tant que gestionnaire d’actifs dynamique. Dans le prolongement des premiers investissements effectués dans d’autres pays européens, l’expansion internationale et la croissance sont axées sur les États-Unis, l’Asie et l’Australie. L’immobilier est devenu une activité à part entière, et reste très recherché.