Emporio Hamburg

La réglementation fait naître une nouvelle gamme de produits
 

La réglementation du secteur des investissements a considérablement évolué à la suite de la crise. En 2013, la directive AIFM de l’Union européenne a été transposée en droit allemand à travers un nouveau code de l’investissement (Kapitalanlagegesetzbuch – KAGB) marquant le début d’une nouvelle ère pour le secteur financier. Union Investment a profité de ce changement radical pour développer une gamme de produits supplémentaire destinée aux investisseurs institutionnels.
 
« Ce ne sont pas seulement les exigences réglementaires croissantes qui font des mandats de service une option de plus en plus attractive pour les investisseurs institutionnels », déclare Christoph Schumacher, membre de l’équipe de gestion d’Union Investment Institutional Property GmbH. « La séparation de l’administration des fonds de la gestion de portefeuilles permet aux investisseurs d’accéder à des talents en gestion de fonds plus diversifiés et de réagir plus facilement aux conditions changeantes. L’adaptation des mandats à des besoins spécifiques peut également permettre de tirer des avantages supplémentaires. »

 

Séparer les activités d’administration et de gestion d’actifs permet aux investisseurs de profiter des compétences spécialisées de fournisseurs individuels. Les portefeuilles hautement diversifiés comprenant des actifs réels alternatifs peuvent être couverts par des fournisseurs spécialisés dans le service KVG. Autre avantage : le remplacement d’un gestionnaire de portefeuille est beaucoup plus rapide. La complexité liée au transfert des activités administratives est évitée, sans compter l’absence de coûts de transaction. Les biens existants font toujours partie du service KVG et sont pris en charge par le nouveau gestionnaire de fonds au sein de la structure existante.

Une vaste gamme de solutions variées

Union Investment offre une fonction de service KVG depuis 2011, avec un développement stratégique de ce nouveau domaine d’activité entrant en vigueur en 2013. « Les investisseurs issus de divers horizons bénéficient de l’efficacité de notre infrastructure administrative et des économies d’échelles correspondantes », commente Christoph Schumacher. Les clients peuvent sélectionner les services de façon modulaire et les adapter à leurs besoins personnels. Les neuf mandats de service KVG et fonds de fonds d’environ 3 milliards d’euros d’actifs détenus par Union Investment pour des fonds de pension, des banques et des sociétés d’assurance, correspondent à trois modèles différents : collaboration d’un ou plusieurs gestionnaires d’actifs au mandat d’un investisseur institutionnel, intégration de portefeuilles gérés par des gestionnaires de fonds tiers ou utilisation d’un mandat comme véhicule collectif. Le dernier modèle implique de rassembler des investissements immobiliers directs et indirects dans un nouveau fonds de fonds. La conception détaillée de ces modèles dépend des exigences individuelles et des objectifs de l’investisseur concerné.


Dans les années à venir, Union Investment souhaite accroître son activité immobilière institutionnelle en tirant profit d’une réglementation plus dure. « Les nouvelles exigences réglementaires relatives à la gestion de risque pour les investisseurs institutionnels posent un problème particulier, qui affecte également les gestionnaires d’actifs immobiliers professionnels que nous sommes », explique Christoph Schumacher. « En nous appuyant sur la longue expérience du groupe en matière de gestion de risque, nous souhaitons développer nos solutions pour répondre à ce besoin. »